À la découverte des insolites de l’Ouzbékistan

20 jan À la découverte des insolites de l’Ouzbékistan

Boukhara est ville traditionnelle qui a su conserver tout le charme de ses passés arabe, persan et turc. Située sur la célèbre Route de la Soie, Boukhara est l’une des plus anciennes villes d’Asie Centrale. Boukhara semble figée dans le temps et vous transporte à la découverte de ses chefs-d’œuvre architecturaux. Boukhara a plus de 2000 ans.

Boukhara dispose d’un aéroport qui propose des vols réguliers depuis/vers les principales villes du pays. Quelques vols depuis/vers la Russie sont également assurés.

La gare ferroviaire de Boukhara est stratégiquement placée sur les liaisons Tashkent-Samarkand. Il faut compter environ 6h de train pour rejoindre Boukhara depuis Samarkand.

Les sites incontournables à Boukhara :
  • Liab-i-Khaouz, le bassin central entouré de madrasas, et les coupoles des bazars
  • Ensemble Poy Kalon, madrasa, mosquée et minaret
  • Ark, la forteresse des émirs et ses prisons
  • Le mausolée Ismaïl Samani, le plus ancien monument musulman du monde
  • Tchor Bakr, la nécropole des émirs
  • Sitori-i-Mokhi-Khoza, ou « Palais de la lune et des étoiles », le palais d’été des émirs
  • Mausolée de Baha Al Din Naqchband, fondateur de l’ordre soufi des Naqchbandi qui est le plus répandu en Asie centrale

La qualité de l’architecture, la richesse des ornements et la densité des couleurs en fait une ville ou l’on écoute, regarde et oublie le temps … Les bâtiments sont anciens et bien entretenus. On s’y balade à pied et chaque rue est une découverte.

Samarcande est souvent la première ville à être découverte lors d’un séjour en Ouzbékistan. Samarcande est la ville où j’ai été la plus sollicitée pour être pris en photo.

Le pays présente une diversité de paysages étonnante : des déserts sableux et des plateaux mystérieux à l’ouest, aux vallées fertiles et aux massifs montagneux à l’est, la nature est très changeante et présente un charme incontestable.

rsz_khiva-5

Visa en Ouzbékistan

Passeports français, vous n’avez plus besoin de faire une demande de visa pour pouvoir vous rendre en Ouzbékistan.                               

Quand voyager en Ouzbékistan ?

Le climat ouzbek est de type continental : il peut être très froid en hiver, très chaud en été.

La nourriture locale

Le plat national est le Plov, du riz sauté (souvent très huilé !) accompagné de viande de mouton, de carottes et d’oignons…Les autres spécialités sont principalement les chachliks (des brochettes de viande grasse grillée), les samsas (beignets de viande ou de légumes), les laghmans (longues nouilles dans du bouillon), les mantys (raviolis fourrés). Ils ont aussi pas mal de fruits et de légumes qui viennent de la vallée de Fergana et pléthore de cucurbitacées. Vive les melons et les pastèques ! les repas sont souvent garnis de beaucoup de viande.

Il est très facile de voyager en Ouzbekistan, par train ou par bus, et on trouve facilement tout type d’accomodation. On se débrouille avec les locaux en russe, à l’aide de l’application google translate par exemple si on ne connait pas la langue de Tolstoi, mais de plus en plus d’ouzbeks apprennent l’anglais à l’école.

Le plat national ouzbek est le och, ou plov en russe, à base de riz sauté et de viande de mouton ou de bœuf. Il en existe une centaine de recettes selon les régions.

À Boukhara, le riz n’est pas sauté, mais bouilli. Dans la vallée de Ferghana, il est accompagné de feuilles de vignes farcies de viande et d’oignon. Ailleurs, il sera agrémenté d’ail, de pois chiches ou de raisin. Le plat est traditionnellement cuisiné le vendredi,ainsi que pour toutes les grandes occasions : navrouz (jour de l’an), fin du ramadan, mariage, anniversaire… Dans les tchaïkhanas des bazars, on en trouve tous les midis.

Les kebabs ou – viande rôtie – sont des pièces de viande hachée,moulées à la main autour de la brochette. Chachliks et kebabs se mangent accompagnés d’oignon au vinaigre. La viande est légèrement épicée ou parfumée à la coriandre.

Boissons

L’eau du robinet est déconseillée pour les touristes. Il est fortement conseillé de ne boire que des eaux embouteillées.

Le thé, vert ou noir, est la boisson incontournable en Ouzbékistan. Servi à toute heure de la journée, en guise de bienvenue, d’au revoir, ou juste pour passer le temps, le thé est une véritable religion et le servir obéit à tout un cérémonial. Il est préalablement versé trois fois dans une tasse et reversé à chaque fois dans la théière.

Un séjour en Ouzbékistan révèle au voyageur le génie des cultures, apogée de l’art céramique et kufique. Les vieilles villes dévoilent leurs trésors : caravansérails, palais, mausolées, mosquées, harems, jardins, medersas et maisons en pisé, toujours habitées… Les bazars parfumés égrainent leurs belles maisons de thé et leurs venelles sinueuses…

Pour les ressortissants français :

Passeport en cours de validité valable 6 mois après la date de retour et visa obligatoire (obtention par vos soins). Autres nationalités : vous renseigner auprès des autorités concernées.

– Décalage horaire : +3 hrs en été et +4 hrs en hiver

L’artisanat ouzbek est si beau que vous reviendrez les bras chargés de cadeaux : les soieries incroyables du Ferghana, les bijoux d’argent, turquoise, corail, lapis lazuli, jade, les bols peints avec une minutie admirable, les enluminures représentant des scènes mythiques, caravanes, dragons, palais, ou tout simplement, vos animaux familiers, transfigurés par l’art des peintres ouzbeks, le travail du bois, du papier, les tissus brodés…

L’artisanat ouzbek est riche et varié, que ce soit en textile, bois ou céramique. Dans le textile, on trouve de nombreuses étoffes, des foulards et surtout des suzanis (broderies), un tissu décoré de motifs traditionnels. Chaque ville possède sa propre tradition de suzanis, avec des motifs qui varient suivant les régions. Pour en acheter, le touriste est invité à visiter les boutiques d’artisans ouvertes dans les anciennes medersas,

L’Ouzbékistan est un pays musulman sunnite, mais qui est resté séparé du reste du monde musulman par l’apparition d’un pouvoir chiite en Iran, puis du monde tout court par la chape de plomb soviétique tout au long du XXe siècle.

Les circuits religieux à travers Ouzbékistan vous donnera la possibilité de faire un voyage captivant dans les lieux saints de l’Ouzbékistan qui, depuis des temps immémoriaux, étaient des lieux du pèlerinage des peuples du monde entier.

Les Ouzbeks, hommes et femmes de toutes religions, sont fiers d’arborer ainsi les signes matériels de leur réussite.

No Comments

Post A Comment